Nouvelles et actualités concernant l'OBVBM

Bilan de la campagne 2018 de sensibilisation et de prévention de la propagation des espèces exotiques envahissantes à la baie Missisquoi



En 2018, l’Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi (OBVBM) a reçu un financement du Lake Champlain Basin Program (LCBP) pour mener une campagne de sensibilisation sur les espèces exotiques envahissantes (EEE) auprès des usagers des rampes de mise l’eau de la baie Missisquoi. Ce projet s’inspire du programme d’intendance des rampes de mise à l’eau réalisé depuis plusieurs années aux abords du lac Champlain dans les États du Vermont et de New York et vise à sensibiliser les plaisanciers sur les impacts des espèces exotiques envahissantes dans nos plans d’eau et à leur fournir des recommandations pour éviter la propagation de ces espèces d’un plan d’eau à l’autre.

Consultez le bilan en pdf.

Le "State of the Lake 2018" du Lake Champlain Basin Program enfin disponible en français!


Le "State of the Lake 2018" du Lake Champlain Basin Program enfin disponible, dans sa version web, en français!

"Les quatre objectifs énoncés dans la version du 2017 du plan de gestion du lac Champlain Perspectives d’action, eau propre, bonne santé des écosystèmes, vitalité des collectivités et un public informé et impliqué, définissent le cadre d’une grande partie de l’action du LCBP, notamment de la version 2018 du Rapport sur l’état du lac et les indicateurs d’écosystème. Ce rapport présente l’information la plus récente sur l’état du lac Champlain et de son bassin versant et souligne les résultats de certaines des mesures de gestion mises en œuvre pour atteindre ces quatre objectifs."

http://sol.lcbp.org/fr/





Recherche de soumissions pour projet d'analyse géomorphologique transfrontalière de la rivière de la Roche!



Recherche de soumissions pour projet d'analyse géomorphologique transfrontalière de la rivière de la Roche!


Message original en anglais :

Lake Champlain Basin Program Seeks Proposals for a Bi-National Project to Assess the Rock River

The Lake Champlain Basin Program and New England Interstate Water Pollution Control Commission are releasing a Request for Proposals for geomorphic assessments for portions of the Rock River. The Rock River flows through both Vermont and Québec before draining into Missisquoi Bay, which presents challenges for coordinating management between the two jurisdictions. This project will support a geomorphic assessment of the Rock River following to a single protocol, generating much-needed information consistent in Québec and Vermont to maintain and restore a healthy river system. Up to $70,000 is available to support the project, which is part of a watershed-wide effort to use the science of fluvial geomorphology to increase understanding of how streams evolve over time and how phosphorus pollution can be reduced.

“Our rivers do not follow international border lines. This bi-national, collaborative project represents a unique opportunity for partnership between Vermont and Québec, and will ultimately lead to reduced phosphorus loading to Lake Champlain,” said Matthew Vaughan, Lake Champlain Basin Program Technical Coordinator. “These assessments will allow us to prioritize sections of the Rock River that require the greatest attention and will lead to better practices on the land that will protect water quality, support healthy ecosystems, and minimize potential hazards.”

This work is in support of the Lake Champlain Basin Program’s long-term management plan, Opportunities for Action: An Evolving Plan for the Future of the Lake Champlain Basin. The project is supported by funds awarded to the New England Interstate Water Pollution Control Commission on behalf of the Lake Champlain Basin Program by the Great Lakes Fishery Commission.

For complete details about this Request for Proposals, please visit the Lake Champlain Basin Program website. Electronic versions of proposals must be received by grants@lcbp.org no later than 4:30 pm on September 17, 2018. Please contact Matthew Vaughan (mvaughan@lcbp.org; 802 372-3213) for further information.

http://www.lcbp.org/…/grants-rf…/request-for-proposals-rfps/

La CMI nomme les membres du groupe consultatif international de l’étude sur le Champlain



La Commission mixte internationale (CMI) a nommé 13 personnes des États-Unis et du Canada qui feront partie du Groupe consultatif de l’étude sur le Champlain (GCEC) en vue d’étudier l’apport des nutriments et ses impacts dans le lac Champlain et la baie Missisquoi.

En octobre 2017, les gouvernements du Canada et des États-Unis ont demandé à la CMI d’examiner les mesures et les programmes actuels visant à remédier aux niveaux élevés de nutriments et à la prolifération d’algues dans les lacs Memphrémagog et Champlain, de même que de formuler des recommandations pour intensifier ces efforts. Un groupe consultatif semblable a été mis sur pied pour le volet lac Memphrémagog de l’étude de référence. Le GCEC fournira une orientation et des conseils à un groupe de travail technique chargé de plusieurs aspects de l’étude. Ce groupe de travail, composé de l’Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi et le Lake Champlain Basin Program, tiendra un atelier technique binational en mai 2019, qui sera suivi d’une consultation publique avant la présentation de son rapport à la CMI l’été prochain.

Les personnes suivantes de chaque pays feront partie bénévolement du GCEC à titre personnel et professionnel jusqu’à la fin de l’étude de référence en octobre 2019.

Membres du Canada

Sébastien Bourget, ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec

Gerardo Goll Gil, ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec

Daniel Leblanc, ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec

Simon Lajeunesse, conseil municipal régional de Brome-Missisquoi

Pierre Leduc, Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi

Aubert Michaud, Institut de Recherche et de Développement en Agroenvironnement

Membres des États-Unis

Ryan Davies, Clinton County Department of Health

Laura DiPietro, Vermont Agency of Agriculture

Fred Dunlap, New York State Department of Environmental Conservation

Neil Kamman, Vermont Department of Environmental Conservation

Eric Perkins, Environmental Protection Agency

Andrew Schroth, University of Vermont

Angela Shambaugh, Vermont Department of Environmental Conservation

La Commission mixte internationale a été créée en vertu du Traité des eaux limitrophes de 1909 pour aider les États-Unis et le Canada à prévenir et à résoudre les conflits sur l’utilisation des eaux limitrophes aux deux pays. Ses responsabilités comprennent la réalisation d’enquêtes et la production de rapports sur des questions préoccupantes lorsque les gouvernements des deux pays le demandent.

Personnes-ressources :

Frank Bevacqua 202-736-9024 bevacquaf@washington.ijc.org

Randi Morry 613-947-1420 morryr@ottawa.ijc.org

Accès canot kayak - rivières aux Brochets et Missisquoi Nord


Parcours canot kayak sur la rivière aux Brochets

Page Facebook : https://fr-ca.facebook.com/Activit%C3%A9s-sur-la-rivi%C3%A8re-aux-Brochets-1140236716043804/

Carte des sites d'accès (développée avec l'aide de l'OBVBM) : https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=16Kcs4N-vPuK8ba97YJVvsfD80bc&ll=45.11000589174805%2C-72.95405745&z=12

Voir ÉcoGuide et dépliant du Circuit éconautique Stanbridge East ci-joints en annexe.


Parcours canot kayak sur la rivière Missisquoi Nord

Site web incluant carte à télécharger : http://missisquoinord.com/activites/canot-et-kayak/




CONSEILS POUR UNE BONNE SAISON DE BAIGNADE



CONSEILS POUR UNE BONNE SAISON DE BAIGNADE

Un des plus grands plaisirs de l’été est celui de pouvoir se baigner dans de véritables lacs et rivières! Or, les baigneurs sont invités à être vigilant et à respecter certaines consignes préventives.

Pour éviter d’affecter votre santé, les activités de contact avec l’eau (baignade, kayak, ski nautique, planche à voile, etc.) ne sont pas recommandées, dans les cas suivants :

-Si l’eau semble affectée par des cyanobactéries (algues bleu-vert) (ex : eau avec écume dense de coloration bleu-vert), pour éviter le contact et l’ingestion de cyanotoxines.

-Si l’eau semble chargée de sédiments et n’est pas limpide (ex : après de fortes pluies), pour éviter d’ingérer des coliformes fécaux (E. coli).

De plus, afin d’assurer la sécurité des baigneurs, notamment dans les plans d’eau périodiquement affectés par des concentrations trop élevées de cyanobactéries et/ou de coliformes fécaux, il est essentiel que les gestionnaires de plages (exploitants et municipalités) effectuent un suivi régulier de la qualité de l’eau.

En effet, en vertu de l’article 53 du Règlement sur la sécurité dans les bains publics de la Régie du bâtiment du Québec, l'exploitant d'une plage a l'obligation d'assurer la sécurité des baigneurs. Il doit évacuer et interdire l'accès, entre autres, lorsque les eaux ne sont pas limpides ou que la sécurité des baigneurs est compromise. Ils doivent donc porter chaque jour une attention particulière à l’aspect visuel de l’eau de leur plage. Cette surveillance doit inclure, le suivi des fleurs d’eau d’algues bleu-vert.

Toutefois, je suivi de la qualité de l’eau des plages et sites de baignade est présentement non obligatoire et effectué sur une base volontaire. Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) recommande de se baigner aux endroits où la qualité de l’eau est analysée et affichée.


Qualité de l'eau de baignade

Les citoyens peuvent consulter la cote de qualité bactériologique de l’eau des plages participantes au programme Environnement-Plage sur le site du MDDELCC (voir au bas de la page par région). (NOTE : Depuis 2014 aucune plage admissible de la baie Missisquoi ou de son bassin versant ne participe au programme) : http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/programmes/env-plage/index.htm

Des données à jour sur les algues bleu-vert ainsi que des avis pour la baignade dans la baie Missisquoi et le lac Champlain sont disponibles sur le site du Vermont Department of Health : http://www.healthvermont.gov/tracking/cyanobacteria-tracker

Il serait également possible de contacter la municipalité de Venise-en-Québec au (450) 346-4260 ou son bureau d’accueil touristique pour connaître l’état de leurs plages : (450) 244-5400.

Certaines associations des lacs du bassin versant de la baie Missisquoi font aussi un suivi régulier des coliformes fécaux et un suivi visuel de la présence de cyanobactéries durant la saison estivale :

-Lac Selby : https://www.apelslacselby.com/

-Lac Kelly : lackelly@gmail.com

-Lac Trousers : http://www.lactrousers.com/

-Lac Long Pond : http://laclongpond.org/

-Lac d’Argent : http://www.arpela.ca/

-Lac Orford : https://www.sites.google.com/site/apelorlacorford/home

-Données aussi disponibles au Réseau de surveillance volontaire des lacs du MDDELCC : http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/rsvl/

Pour les plus aventuriers, la qualité de l’eau de plusieurs rivières et ruisseaux du bassin versant est disponible aux sites suivants :

-Atlas interactif de la qualité des eaux de surface et des écosystèmes aquatiques du MDDELCC : http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/Atlas_interactif/donnees_recentes/donnees_iqbp.asp

-Programme d’échantillonnage des tributaires de la MRC Memphrémagog : http://www.mrcmemphremagog.com/gestion-du-territoire/environnement/programme-dechantillonnage-des-tributaires/

(NOTE : l’eau des cours d’eau peut être rapidement et fortement dégradée après une pluie, notamment par les coliformes fécaux (E. coli). Il est judicieux d’attendre qu’elle redevienne claire avant de vous baigner)


Autres références utiles

En présence d’une fleur d’eau d’algues bleu-vert, n’attendez pas un avis de santé publique pour y restreindre vos activités. La population est invitée à suivre les conseils de sécurité et à respecter les recommandations générales qui se retrouvent sur le Portail santé mieux-être du Gouvernement du Québec : http://www.santé.gouv.qc.ca/conseils-et-prevention/algues-bleu-vert/

La protection des usagers passe par la reconnaissance visuelle des fleurs d’eau d'algues bleu-vert : http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/algues-bv/categorie-fleur-deau.pdf

Si vous observez une fleur d’eau de cyanobactéries (algues bleu-vert), il est important de la signaler sur le site du MDDELCC à l’aide du formulaire de constat visuel : http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/eco_aqua/cyanobacteries/formulaire/formulaire.asp

Bon site expliquant comment évaluer la qualité de l’eau des plages et adopter des comportements préventifs : https://www.ville.sherbrooke.qc.ca/fr/sous-site/environnement/preservation-de-lenvironnement/protection-des-cours-deau/plages-municipales/


Source : OBVBM

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE 2018 DE L'OBVBM


ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE
LUNDI LE 18 JUIN 2018 À 19H00
Salle communautaire, 444, rue Bradley, Saint-Armand
Bedford, le 23 mai 2018 - L’Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi invite ses membres et les citoyens à assister à son Assemblée générale annuelle qui se tiendra le lundi 18 juin à compter de 19h à la salle communautaire de la municipalité de Saint-Armand.
L’AGA de l’OBVBM se veut un lieu d’échange sur les grands enjeux et le rassemblement des intervenants de la gestion intégrée de l’eau dans le bassin versant.

Quatre présentations sont au programme de la soirée dont le thème principal porte sur la réduction de la pollution diffuse agricole
-Interventions ciblées sur le contrôle des eaux de ruissellement en milieu agricole - Enrique Martin de Villodres, agronome de l’OBVBM et Simon Lajeunesse, coordonnateur régional des cours d’eau, à la MRC Brome-Missisquoi présenteront les actions des producteurs agricoles réalisées dans le cadre du projet et les aménagements intégrés aux travaux d’entretien de cours d’eau au cour de la dernière année.
-Qualité de l'eau des tributaires de la baie Missisquoi : évolution temporelle 1999-2015 et portrait récent 2015-2017 - Marc Simoneau, analyste au MDDELCC, présentera l’évolution de la qualité de l’eau des tributaires de la baie Missisquoi. Dans le cadre de l’Entente sur la réduction du phosphore entre le Québec et le Vermont, le Ministère effectue depuis 1998 un suivi de la qualité de l’eau à dix stations situées dans le sous-bassin des rivières Missisquoi, Sutton, aux Brochets et de la Roche. 
-Conservation et mise en valeur d’une propriété du MFFP à Clarenceville - Un habitat pour la tortue molle à épines et un projet d’agroforesterie - Valérie Renée, chargée de projet à Conservation de la nature Canada, présentera les réalisations de ce projet. Ce terrain protégé par Conservation de la nature Canada revêt une importance toute particulière pour la protection d’une espèce emblématique de la région. 
-Bénéfices environnementaux et productivité des systèmes agroforestiers intercalaires - David Rivest, professeur et chercheur à l’Université du Québec en Outaouais, présentera les bénéfices environnementaux des systèmes agroforestiers intercalaires pour l’amélioration de la santé des sols et de la qualité de l’eau, la conservation et la restauration de la biodiversité et l’adaptation aux changements climatiques.

Source : Johanne Bérubé, OBV baie Missisquoi 450-955-1821

Offre d'emploi d'été - Agents de sensibilisation et d’inspection des espèces exotiques envahissantes à la baie Missisquoi


OFFRE D’EMPLOI D’ÉTÉ 2018

Agents de sensibilisation et d’inspection des espèces exotiques envahissantes à la baie Missisquoi

L’organisme de bassin versant de la baie Missisquoi est à la recherche d’un agent de sensibilisation pour la période estivale dans le cadre de sa campagne de prévention de la propagation des espèces exotiques envahissantes à la baie Missisquoi. 

Le programme d’accueil et inspection des bateaux à la baie Missisquoi est un programme d'éducation publique dont le but est de prévenir la propagation d'espèces exotiques envahissantes (EEE) via des inspections de bateaux, remorques, ou d’engins de loisir accédant aux rampes d’accès. Il vise aussi l’éducation des plaisanciers et des campeurs à certaines pratiques qu'ils peuvent adopter pour éviter la propagation d’EEE entre plans d'eau.

Lieux :

•Rampes d’accès publics pour bateaux situées autour de la baie Missisquoi à Venise-en-Québec et Saint-Armand (Philipsburg).

Principales tâches :

•Effectuer inspections des bateaux et autres équipements aux rampes d’accès

•Localiser et retirer matières et espèces végétales et animales

•Compiler les données sur les usagers des rampes d’accès, les EEE identifiées

•Sensibiliser les usagers sur EEE et autres problématiques de la baie Missisquoi et distribuer de la documentation

•Autres tâches connexes

Qualifications requises :

•Études complétées ou en cours dans un domaine connexe à l’environnement.

•Bonnes aptitudes à la communication verbale, en français et en anglais, et capacité d'interagir avec le public.

•Capable d'exécuter des tâches de manière autonome et parfois en cas d'intempéries.

•Connaissances de base en environnement et sur les EEE.

•Permis de conduire et Passeport valides obligatoires.

Type de poste :

Temps plein, 32 heures par semaine, 4 jours par semaine incluant le week-end (jeudi-dimanche 8 heures / jour). Les week-ends et les jours fériés sont obligatoires. Une formation obligatoire multi-journée aura lieu à la fin mai.

Salaires et dépenses :

Salaire : 15 $ / heure       Horaire : 32 heures / semaine      

Durée : 12 semaines, du 17 juin au 2 septembre 2018. Formation obligatoire du 21 au 23 mai.

Envoyez votre curriculum vitae, au plus tard le 9 avril 2018, par courriel à obvbm@bellnet.ca

Nous remercions tous les candidats. Cependant, nous ne communiquerons qu’avec ceux qui seront retenus pour une entrevue.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - La CMI fait appel à l’OBVBM pour son mandat sur la qualité de l’eau de la baie Missisquoi



COMMUNIQUÉ DE PRESSE - La Commission Mixte Internationale fait appel à l’Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi pour le mandat que viennent de lui demander les gouvernements canadien et américain sur la dégradation de la qualité de l’eau de la baie Missisquoi.

Voir PDF annexé.

Qualité de l'eau et Santé publique


Portrait et Diagnostic de la qualité de l'eau dans le bassin versant de la baie Missisquoi

Pour un portrait détaillé, consultez la section "Qualité de l'eau" dans la section 1 "Description des caractéristiques physiques du territoire" du Portrait du Plan directeur de l'eau.
Pour un diagnostic détaillé, consultez les chapitres correspondants dans le Diagnostic du Plan directeur de l'eau.
http://obvbm.org/pde


Suivis réguliers de la qualité de l’eau

Atlas interactif de la qualité des eaux de surface et des écosystèmes aquatiques du MDDELCC 
http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/Atlas_interactif/donnees_recentes/donnees_iqbp.asp

Programme d’échantillonnage des tributaires - MRC Memphrémagog
http://www.mrcmemphremagog.com/gestion-du-territoire/environnement/programme-dechantillonnage-des-tributaires/

Réseau de surveillance volontaire des lacs - MDDELCC
http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/rsvl/


Qualité de l'eau de baignade

Pour éviter d’affecter votre santé, les activités de contact avec l’eau (baignade, kayak, ski nautique, planche à voile, etc.) ne sont pas recommandées, dans les cas suivants :
-Si l’eau semble affectée par des cyanobactéries (algues bleu-vert) (ex : eau avec écume dense de coloration bleu-vert), pour éviter le contact et l’ingestion de cyanotoxines.

-Si l’eau semble chargée de sédiments et n’est pas limpide (ex : après de fortes pluies), pour éviter d’ingérer des coliformes fécaux (E. coli).

De plus, afin d’assurer la sécurité des baigneurs, notamment dans les plans d’eau périodiquement affectés par des concentrations trop élevées de cyanobactéries et/ou de coliformes fécaux, il est essentiel que les gestionnaires de plages (exploitants et municipalités) effectuent un suivi régulier de la qualité de l’eau.

En effet, en vertu de l’article 53 du Règlement sur la sécurité dans les bains publics de la Régie du bâtiment du Québec, l'exploitant d'une plage a l'obligation d'assurer la sécurité des baigneurs. Il doit évacuer et interdire l'accès, entre autres, lorsque les eaux ne sont pas limpides ou que la sécurité des baigneurs est compromise. Ils doivent donc porter chaque jour une attention particulière à l’aspect visuel de l’eau de leur plage. Cette surveillance doit inclure, le suivi des fleurs d’eau d’algues bleu-vert.

Toutefois, je suivi de la qualité de l’eau des plages et sites de baignade est présentement non obligatoire et effectué sur une base volontaire. Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) recommande de se baigner aux endroits où la qualité de l’eau est analysée et affichée.

Données

Les citoyens peuvent consulter la cote de qualité bactériologique de l’eau des plages participantes au programme Environnement-Plage sur le site du MDDELCC (voir au bas de la page par région). (NOTE : Depuis 2014 aucune plage admissible de la baie Missisquoi ou de son bassin versant ne participe au programme) : http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/programmes/env-plage/index.htm

Des données à jour sur les algues bleu-vert ainsi que des avis pour la baignade dans la baie Missisquoi et le lac Champlain sont disponibles sur le site du Vermont Department of Health : http://www.healthvermont.gov/tracking/cyanobacteria-tracker

Il serait également possible de contacter la municipalité de Venise-en-Québec au (450) 346-4260 ou son bureau d’accueil touristique pour connaître l’état de leurs plages : (450) 244-5400.

Certaines associations des lacs du bassin versant de la baie Missisquoi font aussi un suivi régulier des coliformes fécaux et un suivi visuel de la présence de cyanobactéries durant la saison estivale :
-Lac Selby : https://www.apelslacselby.com/
-Lac Kelly : lackelly@gmail.com
-Lac Trousers : http://www.lactrousers.com/
-Lac Long Pond : http://laclongpond.org/
-Lac d’Argent : http://www.arpela.ca/
-Lac Orford : https://www.sites.google.com/site/apelorlacorford/home
-Données aussi disponibles au Réseau de surveillance volontaire des lacs du MDDELCC : http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/rsvl/

NOTE concernant la baignade en rivières et ruisseaux : l’eau des cours d’eau peut être rapidement et fortement dégradée après une pluie, notamment par les coliformes fécaux (E. coli). Il est judicieux d’attendre qu’elle redevienne claire avant de vous baigner.

Autres références utiles

En présence d’une fleur d’eau d’algues bleu-vert, n’attendez pas un avis de santé publique pour y restreindre vos activités. La population est invitée à suivre les conseils de sécurité et à respecter les recommandations générales qui se retrouvent sur le Portail santé mieux-être du Gouvernement du Québec
http://www.santé.gouv.qc.ca/conseils-et-prevention/algues-bleu-vert/

La protection des usagers passe par la reconnaissance visuelle des fleurs d’eau d'algues bleu-vert
http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/algues-bv/categorie-fleur-deau.pdf

Si vous observez une fleur d’eau de cyanobactéries (algues bleu-vert), il est important de la signaler sur le site du MDDELCC à l’aide du formulaire de constat visuel
http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/eco_aqua/cyanobacteries/formulaire/formulaire.asp

Bon site expliquant comment évaluer la qualité de l’eau des plages et adopter des comportements préventifs
https://www.ville.sherbrooke.qc.ca/fr/sous-site/environnement/preservation-de-lenvironnement/protection-des-cours-deau/plages-municipales/


Qualité de l'eau potable

à compléter...

Bilan de la campagne 2017 de sensibilisation et de prévention de la propagation des espèces exotiques envahissantes à la baie Missisquoi


En 2017, l’Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi (OBVBM) a reçu un financement du Lake Champlain Basin Program (LCBP) pour mener une campagne de sensibilisation sur les espèces exotiques envahissantes (EEE) auprès des usagers des rampes de mise l’eau de la baie Missisquoi. Ce projet s’inspire du programme d’intendance des rampes de mise à l’eau réalisé depuis plusieurs années aux abords du lac Champlain dans les États du Vermont et de New York et vise à sensibiliser les plaisanciers sur les impacts des espèces exotiques envahissantes dans nos plans d’eau et à leur fournir des recommandations pour éviter la propagation de ces espèces d’un plan d’eau à l’autre.

Consultez le bilan sommaire en pdf.

Renouvellement 2017 du Plan d’action pour le lac Champlain - Perspectives d'action


Message du premier ministre du Québec, Philippe Couillard, concernant le renouvellement du Plan d'action pour le lac Champlain

Forts de leurs fructueuses collaborations établies au fil des années, le Québec, le Vermont et l’État de New York poursuivent leurs engagements en renouvelant le plan d’action pour la restauration et la protection des eaux et des ressources naturelles du lac Champlain. Intitulé Perspectives d’action : un plan progressif pour l’avenir du lac Champlain,ce plan demeure un modèle inspirant de démarche de développement durable et de gestion intégrée des ressources en eau. La révision de ce plan d’action a été conduite grâce aux efforts du comité directeur du Lake Champlain Basin Program (LCBP), dont le rôle est inscrit dans l’Entente de coopération en matière d’environnement relativement à la gestion du lac Champlain qui lie les gouvernements du Québec, du Vermont et de l’État de New York depuis 1988. Le Québec est membre de ce comité directeur et, à ce titre, il entend continuer de jouer pleinement son rôle dans la gestion intégrée du bassin du lac Champlain. Les objectifs du plan d’action 2017 du LCBP ont été établis en s’appuyant sur une large consultation des organisations intéressées. Ils tiennent aussi compte des recommandations des citoyens soucieux de restaurer et de protéger les ressources écologiques du bassin, tout en préservant les activités économiques essentielles de la région. Le plan propose des actions en ce sens, encourageant ainsi le développement d’une communauté prospère, unie et impliquée. Le développement durable et la lutte contre les changements climatiques font partie intégrante de la nouvelle politique internationale du Québec Le Québec dans le monde : s’investir, agir, prospérer. L’importance des collaborations régionales et internationales, comme celle entourant le lac Champlain, y est d’ailleurs soulignée. C’est donc avec enthousiasme que le Gouvernement du Québec remercie et félicite le LCBP pour le travail accompli et s’engage de nouveau à participer activement, aux côtés de ses partenaires, à la gestion du lac Champlain et de son bassin, au bénéfice des générations actuelles et futures.

Philippe Couillard

Consultez le sommaire et le plan complet en anglais ici : http://www.lcbp.org/about-us/opportunities-for-action/

ATELIER SUR L’AGROFORESTERIE RIVERAINE ET SES BÉNÉFICES


L’Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi et CLG AGFOR invitent les producteurs agricoles de la région à assister à l’atelier sur l’agroforesterie riveraine et ses bienfaits qui sera présenté le 11 octobre 2017 de 9 h à midi devant le 498, chemin de la Grande-Ligne à Notre-Dame-de-Stanbridge.

Voir pièces jointes.

Réunion publique CMI - Inondations du lac Champlain et de la rivière Richelieu - 12 juillet


Participez à la 1re Réunion publique de la Commission Mixte Internationale et du Groupe d’étude sur les inondations du lac Champlain et de la rivière Richelieu. Trois soirées sont prévues dont une à Burlington, une à Plattsburgh et une à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Au Québec, l'événement aura lieu le mercredi 12 juillet 2017 de 18:00 à 21:00 à la Corporation du Fort St-Jean, 15 Rue Jacques-Cartier N, Saint-Jean-sur-Richelieu.
Venez en apprendre sur l'étude prévue et partager vos opinions.
Lien pour s'inscrire à l'événement : https://www.eventbrite.ca/e/inscription-reunion-publique-a-saint-jean-sur-richelieu-35441858553

Pour plus d'info (page française à venir bientôt) : http://www.participezcmi.org/Champlain-Richelieu

Site web du groupe d'étude : http://ijc.org/fr_/LCRR

Carte d'invitation : 8-8045-Carte-Quebec-v-01.pdf


Concours - Gagnez une bande riveraine d'une valeur de 2500$! - Participation au Festival Mikinak



concours_bande_riveraines_mikinak2.png






















ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DE L'ORGANISME DE BASSIN VERSANT DE LA BAIE MISSISQUOI


L’Organisme de bassin versant de la baie Misssisquoi tiendra son assemblée générale annuelle le lundi 19 juin à 19h00   au Centre communautaire de la municipalité de Saint-Armand situé au 44, rue Branly.

Mandaté par le gouvernement du Québec en vertu de la « Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et visant à renforcer leur protection » l'Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi a le mandat d'élaborer et mettre à jour un plan directeur de l’eau qui identifie les enjeux locaux liés à la protection de la ressource eau dans une perspective de protection de l’environnement et de développement durable du territoire.

Fidèle à ses habitudes, l’assemblée générale des membres est l’occasion de faire le point sur l’état de la qualité de l’eau dans le bassin versant et de présenter quelques uns  des projets des acteurs du milieu.

Au programme de la soirée :

En plus de la présentation du rapport annuel et du bilan du Plan d’action concerté, deux présentations sont au programme de la soirée en lien avec le contrôle de la pollution diffuse agricole.

GÉODEP - Un outil de diagnostic des exportations de phosphore à l’échelle du territoire de la MRC Brome Missisquoi - Aubert Michaud, chercheur, IRDA

Cet outil de gestion à l'intention des services-conseils, des entreprises agricoles et des gestionnaires du territoire permet d'établir le diagnostic de la vulnérabilité des champs au ruissellement de surface, à l’érosion et aux pertes de phosphore vers les cours d’eau et, d’évaluer les retombées de scénarios alternatifs des champs sur ces exportations.

Interventions ciblées sur le contrôle des eaux de ruissellement et la conservation des sols dans les secteurs dégradés de Brome-Missisquoi - Enrique Martin de Villodres, agronome, OBVBM

Dans le cadre de ce projet réalisé en partenariat avec la MRC Brome Missisquoi, un plan d’intervention est proposé aux producteurs agricoles des secteurs vulnérables à l’érosion ciblés à l’aide de l’outil GEODEP et des secteurs où des travaux d’entretien de cours d’eau sont décrétés par la MRC afin de réduire les eaux de ruissellement et le volume de sédimentation provenant des terres agricoles vers les cours d’eau. Débuté à l’automne 2016, les résultats sont plus qu’encourageant !

Bienvenue à tous!

Source : Johanne Bérubé 
Directrice générale  450-955-1821

Offre d'emploi - Agents de sensibilisation et d’inspection des espèces exotiques envahissantes à la baie Missisquoi


L’organisme de bassin versant de la baie Missisquoi est à la recherche de deux agents de sensibilisation pour la période estivale dans le cadre de sa campagne prévention de la propagation des espèces exotiques envahissantes à la baie Missisquoi.

Consultez l'offre complète en PDF.

Offre d'emploi - Agents de bandes riveraines


L’organisme de bassin versant de la baie Missisquoi est à la recherche de deux candidats pour occuper les postes d’agents de bandes riveraines pour la période estivale.

Consulter l'offre complète en PDF.

Signaler une tortue au Québec - Projet Carapace


Vous avez aperçu une tortue au Québec? Projet Carapace veut le savoir!

Il n’est pas rare de voir des tortues se déplacer en dehors des milieux aquatiques. Durant leur saison active, de mai à octobre, les tortues se déplacent pour diverses raisons : trouver de la nourriture, changer d’habitat, trouver un partenaire pour s’accoupler ou pondre des œufs. Malheureusement, les déplacements impliquent une part de danger pour les tortues puisqu’en traversant des routes ou des milieux terrestres, elles sont très vulnérables aux collisions et aux dérangements.

C’est pourquoi Conservation de la nature Canada (CNC) a besoin de votre aide. Si vous voyez une tortue au Québec, veuillez nous en informer en remplissant la fiche de signalement.

Soyez attentifs durant le mois de juin! Les tortues femelles se déplacent plus fréquemment pour trouver un site convenable pour pondre leurs œufs. Vous les observerez peut-être en train de creuser ou de déposer leurs œufs sur l’accotement de sable ou de gravier des routes, un comportement dangereux pour leur survie en raison du risque élevé de collision.

https://www.carapace.ca/



Plans d'interventions sur le contrôle des eaux de ruissellement et la conservation des sols dans les secteurs agricoles dégradés de Brome Missisquoi


Dans le cadre du projet Interventions ciblées sur le contrôle des eaux de ruissellement et la conservation des sols dans les secteurs agricoles dégradés,  l’Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi et la MRC Brome Missisquoi travaillent de concert pour améliorer la qualité de l’eau, les écosystèmes aquatiques et la biodiversité dans Brome Missisquoi.

Le premier volet  du projet vise à  réduire l’impact des  eaux de ruissellement des secteurs agricoles vulnérables à l’érosion alors que le deuxième volet vise à améliorer la durabilité des travaux d’entretien de cours d’eau par une approche novatrice en termes d’aménagement et de concertation.

Volet 1

Un plan d’intervention sera proposé aux producteurs agricoles des secteurs vulnérables à l’érosion afin de réduire la perte des sols en contrôlant le volume de particules déplacées par le ruissellement par des pratiques de rotation de culture, culture de couverture, culture intercalaire… et la mise en place d’ouvrages hydroagricoles comme des voies d’eau engazonnées, bassins de sédimentation, bandes riveraines élargies…

Les secteurs sensibles à l’érosion ont été ciblés à partir des données existantes (qualité de l’eau, types de cultures, récurrence des travaux d’entretien de cours d’eau…) et validés par l’outil Geodep qui permet de produire des prévisions annuelles de ruissellement et d’exportations de sédiments et de phosphore à l’échelle du champ.

Volet 2

Sans compromettre les impératifs du drainage agricole, des aménagements seront intégrés aux travaux d’entretien des cours d’eau décrétés par la MRC Brome Missisquoi en fonction des caractéristiques hydrauliques et géomorphologiques.

Pour s’assurer de la durabilité et réduire la fréquence des travaux d’entretien de cours d’eau, les producteurs agricoles concernés seront incités à mettre en place des actions visant à contrôler les eaux de ruissellement et le volume de sédimentation provenant de leur terre.

Cette approche vise à instaurer et institutionnaliser une démarche novatrice pour les travaux d’entretien des cours d’eau agricoles en lien avec les orientations des plans d’action de la MRC et de l’OBV Missisquoi.

Pour les deux volets du projet, un agronome accompagnera les producteurs agricoles jusqu’à la mise en œuvre des actions en partenariat avec les conseillers agricoles des producteurs.

L’Organisme de bassin versant a reçu l’appui financier du MAPAQ (volet 3.1 Approche régionale) et de la MRC Brome Missisquoi pour l’embauche d’un agronome sur une période de 3 ans dont le mandat est de réaliser les plans d’intervention à l’échelle des parcelles agricoles concernées et d’accompagner les producteurs agricoles pour la mise en place des actions.



- page 1 de 2