L’Organisme de bassin versant de la baie Misssisquoi tiendra son assemblée générale annuelle le lundi 19 juin à 19h00   au Centre communautaire de la municipalité de Saint-Armand situé au 44, rue Branly.

Mandaté par le gouvernement du Québec en vertu de la « Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et visant à renforcer leur protection » l'Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi a le mandat d'élaborer et mettre à jour un plan directeur de l’eau qui identifie les enjeux locaux liés à la protection de la ressource eau dans une perspective de protection de l’environnement et de développement durable du territoire.

Fidèle à ses habitudes, l’assemblée générale des membres est l’occasion de faire le point sur l’état de la qualité de l’eau dans le bassin versant et de présenter quelques uns  des projets des acteurs du milieu.

Au programme de la soirée :

En plus de la présentation du rapport annuel et du bilan du Plan d’action concerté, deux présentations sont au programme de la soirée en lien avec le contrôle de la pollution diffuse agricole.

GÉODEP - Un outil de diagnostic des exportations de phosphore à l’échelle du territoire de la MRC Brome Missisquoi - Aubert Michaud, chercheur, IRDA

Cet outil de gestion à l'intention des services-conseils, des entreprises agricoles et des gestionnaires du territoire permet d'établir le diagnostic de la vulnérabilité des champs au ruissellement de surface, à l’érosion et aux pertes de phosphore vers les cours d’eau et, d’évaluer les retombées de scénarios alternatifs des champs sur ces exportations.

Interventions ciblées sur le contrôle des eaux de ruissellement et la conservation des sols dans les secteurs dégradés de Brome-Missisquoi - Enrique Martin de Villodres, agronome, OBVBM

Dans le cadre de ce projet réalisé en partenariat avec la MRC Brome Missisquoi, un plan d’intervention est proposé aux producteurs agricoles des secteurs vulnérables à l’érosion ciblés à l’aide de l’outil GEODEP et des secteurs où des travaux d’entretien de cours d’eau sont décrétés par la MRC afin de réduire les eaux de ruissellement et le volume de sédimentation provenant des terres agricoles vers les cours d’eau. Débuté à l’automne 2016, les résultats sont plus qu’encourageant !

Bienvenue à tous!

Source : Johanne Bérubé 
Directrice générale  450-955-1821