Bedford 22 juin 2020 – L’Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi a obtenu le financement du Programme pour la lutte contre les plantes exotiques envahissantes de la Fondation de la faune  pour s’attaquer à la menace de la renouée japonaise dans l’habitat de la tortue des bois.

Le projet comprend la renaturalisation des berges dans le secteur de South-Bolton où de la fauche la fauche de la renouée est prévue. Le secteur est reconnu pour son importante population de tortues des bois, une espèce menacée au Québec. La renouée japonaise est présentement à la limite de cet habitat.

Les plantes exotiques envahissantes, un enjeu pour notre biodiversité

La renouée japonaise constitue une réelle menace pour la tortue des bois car la densité et la rigidité des tiges réduisent les espaces disponibles pour la tortue. Ainsi son habitat et ses sites de pontes se retrouvent perturbés. De manière plus générale, les territoires envahis par la renouée sont alors indisponibles pour la flore indigène.

La présence des Plantes exotiques envahissantes (PEE)  est un enjeu environnemental de plus en plus préoccupant, notamment dans un contexte de changements climatiques. Les PEE s’installent et se propagent dans les milieux aquatiques, humides et terrestres où elles sont susceptibles d’avoir des impacts négatifs importants sur la biodiversité et les fonctions des écosystèmes.

Un projet de plus pour le Plan d’action

Ce projet s’inscrit dans le cadre du Plan d'action concerté de l'Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi, sous l’enjeu Protection des milieux naturels et de la biodiversité. Plus précisément, ce projet permet de répondre à deux objectifs spécifiques pour lesquels les municipalités, les MRC et le Ministère de la Faune, de la Forêt et des Parcs sont des partenaires, à savoir : 

  • protéger et améliorer les habitats essentiels des espèces fauniques et floristiques, menacées, vulnérables et susceptibles d'être désignées
  • réduire l'impact des espèces envahissantes sur les écosystèmes aquatiques par la mise en place de plans de gestions et d'outils de contrôles.

Les travaux, qui commencent dès cette année, s’étaleront jusqu’en 2022. Le projet de contrôle de la renouée du Japon dans l’habitat de la tortue de bois est financé par la Fondation de la faune, le MELCC (Stratégie québécoise sur l’eau), la municipalité de Bolton Est et l’OBVBM.